slide

Audience accordée par le Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement Supérieur à une délégation des chefs traditionnels de la Région de l’Est

Sous la conduite de Sa Majesté AÏBA NGARI, Chef du canton Gbaya, une délégation des autorités traditionnelles du Département du Lom-et-Djerem est venue exprimer la gratitude de la Région de l’Est au Chef de l’Etat, Son Excellence Paul BIYA, à travers le Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement Supérieur, le Professeur Jacques FAME NDONGO, le mardi 11 janvier 2022. Pour cause, le Président de la République a signé le 05 janvier 2022, le Décret portant création de l’Université de Bertoua.

45th and 46th sessions of the advisory committee of university institutions (CCIU)

The Minister of State, Minister of higher Education, chairperson of the advisory committee of university institutions (CCIU), opened the deliberations of the 45th and 46th ordinary sessions of this body today 20 December 2021 at the amphitheater 200 of the national advanced school of engineering of the University of Yaounde I. These deliberations will hold over four day instead of the usual three days, a duration which is proportionate to the number of applications for access into the various ranks of the corps of higher Education teachers, an increase compared to the precious sessions.
For this double session, the total number of applications stands at 1772, largely in excess of previous figures that were between 600 and 700.
In more details, experts will review 1247 files for promotion into the rank of lecturers, 382 files for the rank of associate professor and 143 for the rank of full professor. The density of work is attributable mainly to the first phase of special recruitment of holders of doctorates and Ph.Ds in 2019. Most of the 1277 teachers of that batch are applying for the rank of lecturers. Experts will scrutinize about 4000 expertise reports and interview 320 applicants.

45e et 46e sessions du Comité Consultatif des Institutions Universitaires (CCIU)

Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement Supérieur, Président du Comité Consultatif des Institutions Universitaires (CCIU), a ouvert ce 20 décembre 2021 à l’Amphithéâtre 200 de l’Ecole Nationale Supérieure Polytechnique de Yaoundé (ENSPY), les travaux des 45e et 46e sessions ordinaires de ladite instance. Une rencontre particulière, qui s’achèvera le 23 décembre 2021. Quatre jours de travaux, au lieu de trois comme à l’accoutumée. Une durée proportionnelle au nombre de dossiers de demande d’accession aux différents grades du corps des enseignants des Universités, en augmentation par rapport aux sessions précédentes.
Pour cette double session, l’on dénombre au total 1772 candidatures, bien au-dessus des précédentes où le nombre oscillaient entre 600 et 700. Dans le détail, les experts auront à examiner 1247 dossiers de demande d’accession au grade de Chargés de Cours, 382 au titre de Maître de Conférences et 143 pour le rang de Professeur. La densité de la tâche est surtout imputable à la première phase du recrutement spécial des titulaires du Doctorat et du PhD, effectuée en 2019. La plupart des 1237 enseignants de cette cuvée postulent pour le grade de Chargé de Cours. Il faudra alors dépouiller près de 4000 rapports d’expertises et auditionner 320 postulants.

Questions orales des Députés aux membres du Gouvernement

Le Ministre d’État, Ministre de l’Enseignement Supérieur, était face aux Députés ce 18 novembre 2021. Le Professeur Jacques Fame Ndongo a été interpellé par le Député KUM John NJI au sujet d’une part de l’apparente lenteur observée dans le processus d’authentification des diplômes au Ministère de l’Enseignement Supérieur, et d’autre part, des délais de traitement des dossiers de demande d’équivalences des parchemins délivrés au terme des formations dispensées à l’étranger. Pour illustrer son propos, l’élu de la Nation a pris l’exemple des 1000 enseignants bilingues recrutés sur Très Haute instruction du Président de la République en 2017 ; qui éprouveraient des difficultés relatives aux deux articulations suscitées.
La réponse du Ministre d’État a été structurée en trois axes.
1. Le problème posé ;
2. la réponse actuelle et
3. Comment faire pour améliorer la situation ? (suite…)

Premières Journées de la Sénologie et des Pathologies mammaires

Le Ministre d’État, Ministre de l’Enseignement Supérieur, le Professeur Jacques Fame Ndongo, a présidé ce 04 novembre 2021, la cérémonie d’ouverture de l’acte 1 des Journées de la Sénologie et des Pathologies Mammaires. Placés sous le thème “Le cancer du sein : quelles avancées en 2021?”, ces travaux qui se tiendront pendant deux jours, permettront aux spécialistes de la Gynécologie Obstétrique du Cameroun et d’Afrique, de dresser l’état des lieux de la prise en charge des affections du sein, et adapter les pratiques réalistes et réalisables, dans un environnement aux ressources limitées. Des exposés présentés à cette cérémonie d’ouverture, l’on note que le cancer du sein est la première infirmité mammaire chez la femme au Cameroun depuis plusieurs années. Seulement, il est très souvent diagnostiqué tardivement, en raison du niveau de développement du plateau technique.

Cérémonie de signature du protocole d’accord entre le MINESUP et la BICEC

Le MINESUP et la Banque Internationale du Cameroun pour l’Epargne et le Crédit (BICEC) désormais pour l’essor économique du personnel de ce département ministériel. Un protocole d’accord a été paraphé ce vendredi 16 juillet 2021 par le Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement Supérieur et le Directeur Général de la BICEC. Il est question consiste en l’octroi de crédits aux personnels enseignants et non enseignants en service au MINESUP et dans les Universités d’Etat. Un service dont ils peuvent bénéficier à court et à moyen terme, en vue de l’achat des biens d’équipement, de moyens de transport ou encore de l’acquisition d’un immeuble bâti ou non bâti. La BICEC s’engage ainsi à accorder aux personnes éligibles: un taux d’intérêt nominal de 8% Hors Taxe (HT) pour les crédits de consommation, et 7% HT.

Cérémonie de présentation publique des Mélanges en l’honneur du Professeur Joseph Owona

L’Université camerounaise rend hommage au Professeur Joseph Owona. L’enseignant émérite a été honoré le jeudi 02 juillet 2021 à l’hôtel Hilton de Yaoundé, à la faveur de la cérémonie de présentation publique des Mélanges en son honneur. Un ouvrage d’environ 800 pages, édité par L’Harmattan, et qui traite de “l’Exception en Droit”, l’un des champs de recherche de l’ex-Chancelier de l’Université de Yaoundé. L’oeuvre produite par certains de ses collègues et étudiants lui a été offerte par des universitaires de haut vol, conduits par le Professeur Magloire Ondoa, Doyen honoraire de la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques (FSJP) de l’Université de Yaoundé II, et Recteur de l’Université de Douala. Un geste qui a suscité l’émotion du dédicataire, fier de son parcours et des fruits qu’il laisse à la sphère heuristique camerounaise. Présidant la cérémonie, le Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement Supérieur a réitéré son admiration profonde au Professeur Owona, “dont la connaissance juridique encyclopédique est une connaissance.” Il a par ailleurs ajouté à l’endroit de l’éminent enseignant: “Les choses étant ce qu’elles sont, Owona, continue dans la voie où tu t’es engagé. La voie lumineuse de la science, de la compétence, et de la reconnaissance et de la transcendance.”

Cérémonie de signature de conventions spécifiques et accords-cadres entre l’Université de Ngaoundéré et certains Instituts Privés d’Enseignement Supérieur.

Sept Instituts Privés d’Enseignement Supérieur (IPES) entrent dans le portefeuille de l’Université de Ngaoundéré. Les différentes parties ont paraphé des conventions spécifiques et accords-cadres de tutelle académique ce mardi 29 juin 2021, à l’antenne de l’Université de Ngaoundéré à Yaoundé. Il s’agit entre autres de l’Institut Universitaire et Stratégique de l’Estuaire (IUes-INSAM) de Douala, l’Institut Supérieur des Sciences et des Technologies (IUSTY), l’Institut Supérieur Matamfen (ISMAT), l’Institut Supérieur des Sciences et Technologies (SAPIENCE) de Yaoundé, et l’Institut Supérieur de l’Industrie et de Management de Bertoua (ISIMB).