décembre 21, 2021

45th and 46th sessions of the advisory committee of university institutions (CCIU)

The Minister of State, Minister of higher Education, chairperson of the advisory committee of university institutions (CCIU), opened the deliberations of the 45th and 46th ordinary sessions of this body today 20 December 2021 at the amphitheater 200 of the national advanced school of engineering of the University of Yaounde I. These deliberations will hold over four day instead of the usual three days, a duration which is proportionate to the number of applications for access into the various ranks of the corps of higher Education teachers, an increase compared to the precious sessions.
For this double session, the total number of applications stands at 1772, largely in excess of previous figures that were between 600 and 700.
In more details, experts will review 1247 files for promotion into the rank of lecturers, 382 files for the rank of associate professor and 143 for the rank of full professor. The density of work is attributable mainly to the first phase of special recruitment of holders of doctorates and Ph.Ds in 2019. Most of the 1277 teachers of that batch are applying for the rank of lecturers. Experts will scrutinize about 4000 expertise reports and interview 320 applicants.

45e et 46e sessions du Comité Consultatif des Institutions Universitaires (CCIU)

Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement Supérieur, Président du Comité Consultatif des Institutions Universitaires (CCIU), a ouvert ce 20 décembre 2021 à l’Amphithéâtre 200 de l’Ecole Nationale Supérieure Polytechnique de Yaoundé (ENSPY), les travaux des 45e et 46e sessions ordinaires de ladite instance. Une rencontre particulière, qui s’achèvera le 23 décembre 2021. Quatre jours de travaux, au lieu de trois comme à l’accoutumée. Une durée proportionnelle au nombre de dossiers de demande d’accession aux différents grades du corps des enseignants des Universités, en augmentation par rapport aux sessions précédentes.
Pour cette double session, l’on dénombre au total 1772 candidatures, bien au-dessus des précédentes où le nombre oscillaient entre 600 et 700. Dans le détail, les experts auront à examiner 1247 dossiers de demande d’accession au grade de Chargés de Cours, 382 au titre de Maître de Conférences et 143 pour le rang de Professeur. La densité de la tâche est surtout imputable à la première phase du recrutement spécial des titulaires du Doctorat et du PhD, effectuée en 2019. La plupart des 1237 enseignants de cette cuvée postulent pour le grade de Chargé de Cours. Il faudra alors dépouiller près de 4000 rapports d’expertises et auditionner 320 postulants.