Cameroun-OMC

Vers un partenariat dans le domaine de l’enseignement supérieur

Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement Supérieur, a reçu en audience ce mardi 31 janvier 2023, une délégation de l’Organisation Mondiale du Commerce, conduite par Willy ALFARO, Directeur de la Division des Examens de Politiques Commerciales.

En visite au Cameroun depuis le lundi 30 janvier 2023, la délégation de l’OMC a fait escale au Ministère de l’Enseignement Supérieur. Objectif principal, échanger avec le Ministre d’Etat sur la candidature du pays pour abriter sur une durée de quatre ans, le Cours Régional de Politiques Commerciales (CRPC), à travers l’Institut des Relations Internationales du Cameroun (IRIC). Une mission de prospection qui permettra à Willy ALFARO et sa délégation d’examiner les possibilités logistiques, la disponibilité infrastructurelle et l’implication réelle du Cameroun à assurer la formation et la capacitation des hauts fonctionnaires d’Afrique francophone. A cet effet, le chef de mission s’est dit satisfait des atouts observés, qui démontrent à suffisance la qualité, l’expérience et le degré d’internationalisation qui font la réputation du Cameroun.
Dans son propos, le Professeur Jacques FAME NDONGO, Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement Supérieur, a vanté les atouts du Cameroun via l’IRIC. Créée en 1971, l’institution cumule une longue expérience en matière de formation diplomatique, avec plus de 10.000 diplomates, cadres d’Administrations publiques et privées de 48 nationalités formés et exerçant à travers le monde. Il a en outre émis le souhait que l’OMC soit convaincue de la qualité, de la pertinence et de l’objectivité de l’offre camerounaise. Par ailleurs, le bilinguisme avéré du pays représente une plus-value pour sa candidature, tout comme la double tutelle de l’IRIC, assurée au plan professionnel par le Ministère des Relations Extérieurs, et au plan académique par le Ministère de l’Enseignement Supérieur. Par anticipation, le patron de ce dernier Département ministériel s’est engagé à veiller au bon déroulement de ce programme afin de promouvoir l’excellence académique au service d’une coopération technique renforcée et dynamique.

CELCOM/MINESUP

COMMUNIQUE DE PRESSE / PRESS RELEASE

COMMUNIQUE DE PRESSE / PRESS RELEASE

Le Gouvernement Suisse par l’intermédiaire de la « 𝐒𝐰𝐢𝐬𝐬 𝐒𝐜𝐡𝐨𝐨𝐥 𝐨𝐟 𝐏𝐮𝐛𝐥𝐢𝐜 𝐆𝐨𝐯𝐞𝐫𝐧𝐦𝐞𝐧𝐭» de Zürich met à la disposition du Gouvernement Camerounais un programme de formation intitulé « 𝐂𝐀𝐒 𝐢𝐧 𝐏𝐮𝐛𝐥𝐢𝐜 𝐆𝐨𝐯𝐞𝐫𝐧𝐚𝐧𝐜𝐞 𝐚𝐧𝐝 𝐀𝐝𝐦𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 ».
Pour de plus amples informations, les étudiants intéressés par ce Programme de formation dont les inscriptions ont débuté le 01 er janvier 2023 sont invités à visiter le site internet www.sspg.ethz.ch pour des modalités de candidature.
The Minister of State, Minister of Higher Education hereby announces to the general public and prospective applicants that the Swiss Government through the « 𝐒𝐰𝐢𝐬𝐬 𝐒𝐜𝐡𝐨𝐨𝐥 𝐨𝐟 𝐏𝐮𝐛𝐥𝐢𝐜 𝐆𝐨𝐯𝐞𝐫𝐧𝐦𝐞𝐧𝐭» of Zürich is offering the Cameroonian Government, a «𝐂𝐀𝐒 𝐢𝐧 𝐏𝐮𝐛𝐥𝐢𝐜 𝐆𝐨𝐯𝐞𝐫𝐧𝐚𝐧𝐜𝐞 𝐚𝐧𝐝 𝐀𝐝𝐦𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧»
training offer for the 2022/2023 academic year. Registration for this training program begins on January 1st 2023. For detailed information interested applicants are called upon to visit the following website: www.sspg.ethz.ch.

Employabilité

Une délégation camerounaise aux côtés du Sénégal

Constituée des parties prenantes camerounaises du programme ENTREPRENDRE, elle a pris part au lancement officiel du Statut National Etudiant-Entrepreneur (SNEE) au Sénégal, du 24 au 25 janvier 2023.
Prescrite par le Professeur Jacques FAME NDONGO, Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement Supérieur, la mission déployée en terre sénégalaise s’appuie sur trois objectifs, à savoir :

  • La participation à l’atelier de lancement officiel du Statut National Etudiant-Entrepreneur (SNEE) ;
  • La participation à la cérémonie de jumelage des deux Centres d’Employabilité Francophone (CEF) à vocation de régionale de l’Institut Supérieur d’Enseignement Professionnel (ISEP) de Thiès et de l’Institut Universitaire de Technologie (IUT) de l’Université de Douala ;
  • La visite du Pôle Etudiant-Entrepreneur (PEE) pilote du Sénégal, à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, pour un échange d’expérience dans la perspective du lancement du PEE de l’Université de Douala.

(suite…)

Célébration

Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement Supérieur reçoit les vœux de la Communauté Universitaire

Les responsables et les personnels des services centraux du MINESUP, des Universités d’Etat et des Institutions Privées d’Enseignement Supérieur, se sont réunis ce vendredi 20 janvier 2023, à l’Amphi 700 de l’Université de Yaoundé I, pour célébrer la nouvelle année autour de Monsieur le Ministre d’Etat..
Cela faisait trois ans que l’Amphithéâtre 700 de l’Université de Yaoundé I n’avait pas revêtu sa tunique des grands jours. Pour cause, la traditionnelle cérémonie de présentation des vœux avait marqué un temps d’arrêt, imposé par la pandémie de la COVID-19.
Pour la reprise, la salle a fait son plein d’œuf, avec des améliorations quantitatives sur le plan de la représentativité de la Communauté Universitaire. Sur l’estrade, le Ministre d’État, Ministre de l’Enseignement Supérieur était entouré des 11 Présidents des Conseils d’Administration et Pro-Chancellors, des 11 Recteurs et des Vice-Chancellors des onze Universités d’État et d’un Représentant des Promoteurs des Instituts Privés d’Enseignement Supérieur (IPES). (suite…)

REPERTOIRE DES INSTITUTIONS PRIVEES D’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Le Président de la République, Son Excellence Paul BIYA, à travers la Loi N°005 du 16 avril 2001 portant orientation de l’Enseignement Supérieur, a démocratisé l’offre de formation de niveau supérieur, dans la double optique d’améliorer la capacité d’accueil des nouveaux bacheliers et de régler la question de l’employabilité des diplômés issus du système académique. Dès lors, grâce au dynamisme de nombreux Promoteurs privés, ce secteur a connu un essor impressionnant, matérialisé par une croissance rapide d’institutions privées, dans la cartographie de l’enseignement supérieur privé au Cameroun.
C’est dans un élan de développement participatif et du construit collectif de l’émergence du Cameroun, que de nombreux promoteurs ont sollicité et obtenu des accréditations conformes aux nouvelles nomenclatures. Les statistiques actuelles font état de quatre cent quinze (415) Institutions Privées d’Enseignement Supérieur ; contre cent- soixante – quatorze (174) en fin 2015 ; cent – quarante – neuf (149) en 2013 ; quatre – vingt – cinq (85) en 2008 et douze (12) en 2002. Cette croissance exponentielle des IPES de 2002 à date, témoigne, à suffire, du rôle important joué par ce secteur, pour le développement du Cameroun, depuis l’institution de la Nouvelle Gouvernance Universitaire par le Président de la République, Son Excellence Paul BIYA, implémentée par les autorités administratives (MINESUP), investies de la mission d’accréditation et de contrôle des structures y afférentes. Dans cette optique, nous devons disposer des repères et renseignements fiables. Le Répertoire des Institutions Privées d’Enseignement Supérieur est ce document qui a été établi pour servir de repère, d’orientation et de renseignements fiables non seulement au Ministère de l’Enseignement Supérieur, mais aussi à tous les universitaires.
Le présent répertoire contient trois (03) rubriques importantes à savoir : les textes en vigueur qui régissent l’Enseignement Supérieur Privé, les IPES classés par Région avec leurs offres de formation et la Géolocalisation des IPES.